Actualités  

Les couples étrangers gays ne pourront plus adopter d’enfants en Russie.

Le président Vladimir Poutine à l’intention d’interdire aux couples homosexuels mariés d’adopter des enfants russes. Le chef de l’Etat a envoyé un mandat au gouvernement et a demandé à la cour suprême de préparer les modifications de procédé d’adoption avant le 1 juillet 2013.

NadiejdaKhromova, présidente du mouvement social « L’assemblée parentale de Russie » a récemment déclaré qu’il serait plus simple d’interdire complètement aux étrangers d’adopter car il sera difficile de vérifier l’orientation sexuelle des adoptants potentiels.

Suite à la légalisation du mariage gay par les parlements britannique et français, Pavel Astakhov, représentant des droits de l’enfant en fédération de Russie, a déclaré qu’il ferait tout son possible pour empêcher les couples étrangers homosexuels d’adopter des enfants russes.

Le Ministère des Affaires Intérieures russe lui-même a plus d’une fois déclaré qu’il fallait limiter les droits des adoptants en provenance de pays ayant légalisé le mariage homosexuel. « Les parlements britannique et français ont légalisé le mariage homosexuel. Cela limite la possibilité d’adoption d’enfants russes pour les citoyens de ces pays », a annoncé en février Konstantin Dolgov, représentant du Ministère des Affaires Intérieures pour les droits de l’Homme, de la démocratie et de l’état de droit.

Aucune donnée plausible ne nous permet de savoir dans quelle famille les enfants adoptés se sentent mieux, à savoir dans une famille hétérosexuelle ou homosexuelle et s’il y a vraiment une différence entre les deux. Aujourd’hui on attend toujours qu’une étude soit menée dans ce domaine.

Le mariage homosexuel est officiellement reconnu en Grande-Bretagne, aux Pays-Bas, en Belgique, en Espagne, au Canada, en Afrique du Sud, en Norvège, en Suisse, au Portugal, en Islande, en Argentine et au Danemark. En novembre 2012 le gouvernement français a adopté le projet de loi légalisant le mariage homosexuel.

Des statistiques publiées en 2011 ont montré que l’Espagne, la France et le Canada étaient parmi ces pays les plus nombreux à adopter des enfants en Russie.

Ainsi, les couples homosexuels mariés n’ont plus qu’une solution légale pour devenir parents : la gestation pour autrui.

Source

Portail d’informations : www.surrogacy.ru



Actualités