Recherche de paternite
Tout tend a montrer que lenfant nest pas le notre !

Lors d’un programme reproductif de gestation pour autrui il est vital d’obtenir la confirmation de filiation biologique entre les parents biologiques et l’enfant porté par la mère porteuse. On connaît certains cas de futures mères porteuses – ne nourrissant pas toujours de bonnes intentions – qui ont « joué la sécurité » en faisant appel à l’aide de leurs maris et amants pour augmenter les chances de tomber enceinte. Ce sont parfois des médiateurs douteux qui les incitent à agir ainsi. Ils perçoivent en général de fortes sommes d’argent lorsque les mères porteuses tombent enceinte. Afin d’éviter ce genre de situations toute mère porteuse doit savoir avant le commencement du programme  qu’elle percevra sa rémunération si le test de filiation biologique entre l’enfant et les parents est positif. Il n’est pas inutile d’insérer cette clause dans le contrat signé avec la compagnie qui servira d’intermédiaire. Vous comprendrez tout de suite à leur réaction s’il convient de traiter avec une telle mère porteuse ou une telle compagnie.

Il y a également des cas quand la mère porteuse et la compagnie à laquelle vous avez fait appel sont des plus honnêtes mais néanmoins, le test ADN de filiation affiche un résultat négatif. Dans ce cas-là on parle alors d’ « erreur médicale ». Le cas d’un couple blanc devenus parents d’un enfant noir aux Etats-Unis par erreur de la clinique  est devenu la fable du quartier : les médecins ont pris une éprouvette contenant les mauvais embryons. Il est très simple de prouver qu’il y a eu erreur médicale. Il suffit de réaliser un test excluant la possibilité de filiation maternelle avec l’enfant. Dans ce cas la faute de la clinique est évidente et vous avez toutes les raisons d’intenter une action en justice afin de recevoir une compensation pour le préjudice matériel et le dommage moral subis.

Comment réalise-t-on une confirmation de filiation ? On réalise une reconnaissance de maternité et de paternité par des tests génétiques spéciaux qui sur la base d’une analyse de divers facteurs permettent de savoir si une personne concrète est le parent biologique du dit enfant. Il existe également des tests basés sur l’analyse des groupes sanguins (systèmes ABO, antigènes MN, système de l’hapthaglobine sérique), de la couleur des yeux et d’autres caractéristiques  qui confirment ou réfutent avec un taux de fiabilité plus ou moins grand la filiation. On peut rechercher une filiation par une méthode génétique d’analyse moléculaire encore plus poussée : elle est établie par analyse des molécules de l’ADN (Acide désoxyribonucléique), porteur matériel de l’ensemble des informations du monde animal et végétal. Il s’agit de la méthode de recherche de filiation maternelle et paternelle la plus précise qui soit.

Chaque personne, a l’exception des vrais jumeaux, a une ADN unique. L’ADN de chaque être humain est morcelé en 46 paires de chromosomes. L’être humain reçoit 23 chromosomes de sa mère, 23 de son père. On détermine lors de la recherche de paternité quelle moitié de l’ADN de l’enfant provient de la mère puis on compare la moitié restante avec l’ADN du père présupposé.

La numérotation de chaque paire de chromosomes s’effectue conformément à la classification internationale, ce faisant la différence entre chaque paire de chromosomes est mise en évidence au microscope. Les chromosomes de chaque paire sont identiques mise à part les chromosomes sexuels X et Y. Les méthodes de recherche génético-moléculaires permettent d’individualiser chaque chromosome se trouvant dans une paire. Cela permet de mettre en place une reconnaissance de paternité au niveau de l’ADN. On étudie les divergences d’ADN chez certaines paires de chromosomes. On constate d’abord quel chromosome de la paire l’enfant a reçu de sa mère puis on compare le chromosome restant avec les chromosomes du père supposé.

On peut obtenir un échantillon d’ADN de n’importe quelle partie du corps. La source la plus répandue d’ADN est le sang, le tissu musculaire  mais également la salive et les cellules qu’on obtient par frottis buccal. L’ADN peut être extrait dans le sperme, les cheveux et même certaines cellules de la peau trouvées sur des objets qu’une personne tenait tout simplement dans ses mains. 

Le frottis buccal est une procédure simple, indolore et rapide au cours de laquelle on frotte 10 à 15 fois un coton de tige sur la muqueuse à l’intérieur de la joue. Au final, le bout du coton de tige renferme des centaines de milliers de cellules dont on peut extraire une quantité d’ADN suffisante à la mise en œuvre d’une centaine de tests similaires. Ainsi, il est possible d’obtenir de l’ADN chez l’adulte mais également chez l’enfant nouveau-né.

Sachez qu’on peut faire le test de filiation avant la naissance de l’enfant. Cela est particulièrement important si on parle d’un programme de gestation pour autrui et d’autant plus si vous avez des soupçons. Il s’agit d’une méthode de recherche de paternité prénatale basée sur l’analyse du  chorion frondosum et du liquide amniotique qui a été élaborée pour la première fois dans le laboratoire de génétique du centre de recherche de l’accouchement, la gynécologie et de la médecine périnatale de l’Académie russe des Sciences à la fin des années 70. Depuis la deuxième moitié des années quatre-vingts cette méthode s’est largement répandue dans le monde entier. On peut l’utiliser à partir de la 7ème-8ème semaine de grossesse.

On peut obtenir le résultat 10 à 15 jours après avoir donné un échantillon de matériel génétique. Cependant, dans certains cas cette procédure peut prendre jusqu’à deux mois. Le justificatif que vous recevrez vous indiquera quels locus auront été analysés et quels allèles ont été découverts dans chacun d’entre eux. Les échantillons de matériel génétique et de l’ADN obtenus au cours de l’étude d’imagerie ne doivent pas être conservés au laboratoire plus d’un an après la mise en place de l’examen. Ces matériels peuvent servir de pièces à conviction sur demande des organes compétents.

Descriptif de la methode genetico-moleculaire

Cette methode sappuie sur la comparaison de fragments dADN ( les locus ) du pere (de la mere) et de lenfant suppose etre le leur sur differents chromosomes. Lenfant recoit la premiere moitie de ses genes de sa mere, la deuxieme de son pere. Si on etudie une zone precise de lADN de lenfant et on la compare avec une zone similaire de lADN du pere suppose, il y a 50% de chances quelle soit identique. Si on compare 12 zones differentes, 6 dentre elles seront identiques. Dans ce cas-la le taux de probabilite que le parent suppose est le parent biologique de lenfant est de 99.99%. Mais si seulement quelques locus parmi les 12 correspondent, alors il ny a pas de filiation genetique entre le parent suppose et lenfant. Si les alleles du pere suppose et de lenfant ne concordent pas ne serait-ce quau niveau dun locus, la paternite est alors refutee. Lorsquil y a concordance des locus etudies, on calcule le taux de probabilite de hasard dans la concordance de lensemble des alleles. En general il est negatif a 99% voire plus. Ce taux exact est indique dans la conclusion de recherche et etablit de fait la paternite.

Il existe egalement des emplacements de molecules dADN uniques et variant dune personne a une autre ou etant seulement presents chez une infime quantite de personnes. Cest ce quon appelle STR (Simple Tandem Repeats). Ils sont tres utilises par lidentification genetique de personnes. Plus de STR seront analyses, plus grande sera la probabilite de confirmation ou de refutation de paternite. De nos jours on analyse chaque modele dADN en fonction des 16 STR des locus, ce qui assure une forte probabilite de 99.99% pour la confirmation de paternite (maternite) et de 100% lorsquelle est refutee.

Recherche de filiation en ligne ascendante ou descendante

On a recours a la meme methode, sauf que pour obtenir le bon resultat il faut analyser une plus grande quantite de locus. Cela sexplique par le fait quun grand-pere et un petit-fils ont deux fois moins de genes en commun quun pere et son fils respectivement 25% et 50%. Loncle (le frere du pere ou de la mere) et le neveu ont eux aussi 25% de genes en commun. Lors de lanalyse des douze locus dans les deux cas il faut au moins trois genes identiques.

Les freres et les s?urs (ayant un ou deux parents en commun)
Du point de vue de la genetique les freres et s?urs se ressemblent beaucoup (75-99% de genes identiques). Les demi-freres et demi-s?urs ont moins de 50% de genes en commun.

Le test ADN entre jumeaux
Il y a deux types de jumeaux les  vrais  et les  faux  jumeaux. Les vrais jumeaux naissent quand lovule feconde se divise et chaque cellule fille donne naissance a un nouvel organisme. En general le nombre de cellules filles est de deux mais dans de rares cas les cellules filles se divisent egalement, donnant ainsi naissance a des triples (quand seulement une cellule fille se divise) ou des quadruples (quand les deux cellules filles se divisent). On obtient des faux jumeaux quand deux ovules differents sont fecondes. Les vrais jumeaux sont toujours du meme sexe et sont completement identiques dun point de vue genetique. 100% de leurs genes sont identiques. Ils sont par definition des copies identiques des clones nees dun ovule de base qui a ete feconde. Les faux jumeaux peuvent etre de sexe different et ont des ADN differents (bien que ces differences ne soient pas tres flagrantes).

Test du chromosome Y (test dappartenance a la famille)
Le chromosome Y se transmet seulement du pere au fils. La variabilite de ce chromosome est tres forte parmi differentes populations et en procedant a une analyse genetique on peut determiner si deux hommes ont un ancetre commun, sils sont parents et sils peuvent etre membres dune meme famille (le fameux test  dappartenance a la famille ). On effectue plus souvent cette analyse dans le cadre de recherches genetiques. La comparaison de 9 STR de locus sur le chromosome Y permet de savoir sil certains hommes ont un rapport avec des liens familiaux et si oui quel est leur degre de parente.

Recherche de paternite par groupe sanguin.
On compte plus de vingt systemes differents de classification des groupes sanguins chez letre humain. Cependant, seuls deux dentre eux sont reellement utilises : le systeme ABO il sagit en fait du groupe sanguin en tant que tel et Rh le rhesus facteur -.
On compte quatre groupes sanguins dans le systeme ABO I (ou O), II (A), III (B) et IV (AB) alors que le systeme rhesus-facteur, lui, nen compte que deux rhesus positif (Rh+) et rhesus negatif (Rh -). Ces deux systemes sont determines par des facteurs genetiques et peuvent, de fait, etre utilises pour une recherche de filiation.

La recherche de paternite par groupe sanguin nest pas une methode precise. Ce nest que rarement que lanalyse de sang donne des resultats incontestables (par exemple, quand les deux parents ont un rhesus negatif et que lenfant a un rhesus positif ou encore quand le pere est du quatrieme groupe sanguin alors que lenfant du premier). Cependant, et meme dans ces cas-la, la confirmation de paternite par test ADN est indispensable car des cas de deplacements dans le genome dun des parents ont deja eu lieu (on parle alors de translocation) : la mere, appartenant au groupe sanguin et le pere, de groupe sanguin II, ont un enfant de groupe sanguin IV (alors quhabituellement dans cette situation lenfant doit avoir un groupe sanguin II ou III).

Vous pouvez utiliser le schema dheredite des groupes sanguins du systeme ABO et Rh-facteur pour determiner le groupe sanguin dun enfant en fonction de celui des parents.

Le systeme ABO

Le systeme ABO est controle par un seul gene, le gene ABO, situe sur le chromosome 9 et ayant trois variantes (alleles) : i, A et B. Toutes ces variantes sont presentes chez les populations humaines a des frequences diverses et leur combinaison a pour consequence que dans differentes populations certains groupes sanguins sont dominants.

Le systeme suivant montre comment les groupes sanguins sont transmis. Lenfant recoit un allele du gene ABO de chaque parent. Deux alleles i forment un groupe sanguin I (O). La combinaison de cet allele avec les alleles A et B ainsi que la combinaison de ces memes alleles A et B determinent les groupes sanguins II-IV.

Systeme Rh-Facteur
Ce systeme est controle par le gene RHD sur le chromosome 1. Le gene RHD a deux variantes Rh (+) et Rh (-), cela etant lallele Rh(+) est dominante (elle  etouffe  lallele Rh (-)). En consequence ce systeme ne concoit que deux groupes sanguins : rhesus positif, ayant un genotype Rh(+)/Rh(+) ou Rh(+)/Rh(-), et rhesus negatif dont le genotype ne peut etre que Rh(-)/Rh(-). Ce systeme est moins sur quand on tente detablir une paternite car les parents ayant un rhesus facteur positif peuvent avoir des enfants ayant un rhesus facteur aussi bien positif que negatif. Ce nest que lorsque les parents ont tous les deux un rhesus negatif que tous leurs enfants auront egalement un rhesus negatif.


Vous pouvez faire des tests ADN de filiation a Moscou dans les centres medicaux suivants :


Le centre republicain dexpertise medico-legale du Ministere de la Sante de la Federation de Russie.
Adresse : Moskva, ulitsa Piatnitskaia, 1 ;
Tel : +7 (495) 953-5185, 951-7859


Le centre de recherche dobstetrique, de gynecologie et de medecine perinatale de lAcademie russe des Sciences, Centre Federal de la medecine genetique de la Federation de Russie. Laboratoire hospitalier de genetique.
Diagnostique a partir de la neuvieme semaine de grossesse.
Adresse : 117815, Moskva, Clinique stomatologique municipale -7 , ulitsa Akademica Oparina, 4
Tel :+7 (495) 792-9095 , 438-2410
Site : www.pregnancy.ru/genetics/index1.htm


Centre de recherche dEtat  GOSNii Genetika , laboratoire danalyse des empreintes genetiques
Adresse : 13545, Moskva, 1ii Dorojnyi Prospekt, 1
Tel : +7 (495) 315-0329


Centre de recherche genetique
Adresse : Moskva, ulitsa Moskvaretchie, dom 1
Reception : +7 (495) 324-8772
Site : www.happyfamily.ru
E-mail: info@happyfamily.ru


Centre allemand de diagnostic genetique. IMMD  Vostol 
Adresse : Moskva, proezd Dosflota, dom 4
Tel/Fax :+7 (495) 783-2903
Site : www.otcovstvo.ru
E-mail: office@immd.ru

. .